Tous les articles Articles

Partenariat avec cakemart

Publié par petite etoile il y a 21 heures J'ai le plaisir de vous présenter mon partenariat avec la boutique en ligne Cakemart!! J'ai été contacté par Paolo qui m'a présenté la version française car oui Cakemart est international (Belgique, Royaume-Unie, Espagne et Italie). C'est en Allemagne qu'est né la boutique. Cakemart propose des produits de qualité pour la pâtisserie, passant par les moules designs, la pâte à sucre, les supports pour les gâteaux, cakepops… Un vrai bonheur de parcourir les pages, de découvrir tout ce dont nous avons envie pour faire de jolies et merveilleuses pâtisseries. J'ai eu le plaisir de recevoir un magnifique colis, de quoi faire de beaux cupcakes, hihihi… Le voici => J'ai reçu des moules à cupcakes en silicone, c'est très girly j'adore. Les moules sont très épais, l'intérieur du moule est cannelé mais à l'extérieur lisse. C'est super, hihihi… Une dizaine de poches à douilles jetables avec douilles, bouchons [...] » lire la suite

Médias sociaux, le nouveau terrain de jeu des Chefs

Publié par Maquet il y a 5 jours Le monde de la gastronomie est en constante évolution, je ne vous apprends rien et, pourtant, depuis un peu plus de trois ans, c’est une véritable révolution qui se produit: les Chefs ont intégré les réseaux et médias sociaux dans leurs plans de communication.La clientèle des étoilés a changé: plus jeune, plus curieuse, nourrie aux programmes culinaires, ayant un budget plus limité (ou pas!) et ils l’ont bien compris! Au départ assez discrets pour la plupart, ils étaient les personnes de l’ombre, ils assuraient les coups de feu, envoyaient les plats et s’assuraient de la qualité des mets que vous alliez déguster, leurs visites en salle pour discuter avec la clientèle étaient « leur moment de lumière » En manipulant quotidiennement les nouvelles technologies et en utilisant tous les codes de la communication actuelle, les Maîtres des fourneaux ont rendu leur art plus accessible et plus visible: Selfies, photos de plats avant [...] » lire la suite

La Gazette Gourmande #32 est arrivée !

Publié par Pascual il y a 6 jours - L’édito de #BernardCarrère- Les sœurs de #SistersAndTheCity à #SanSebastian- La recette de #PatriceLubet du RESTAURANT JEAN DES SABLES – HOSSEGOR à #Hossegor- Les excellentes huiles d’#Oléandes- Le #Carvi par #NicolasAgoutin, Les relais de Rungis- Le #Fiskekaker, plat typique de #Norvège- Une visite de l’ Hotel Maria Cristina, San Sebastian- Les thés #Yemaya de #LaurenceMarchese- Une grande balade gourmande au pays du bien vivre…- Un livre du pétillant #AlainDarroze- Un autre livre d’#OlivierBernard du Domaine de Chevalier- Les jolis mots de #CharlesMonselet- Le fabuleux #Remelluri en #Rioja- #Lehia, le vin blanc de la cave d’#Irouléguy- Les conseils de nos cavistes Et pour la partie Tribunes :- De la volonté au résultat- L’esprit d’équipe pour #DeLespoirPourLéa et Cap ô pas Cap- La déchirure du mollet par #RenaudBonnet- La visite du golf d’Augusta par #JoannaKlatten » lire la suite

Mon avis sur la condamnation pour la critique d’un restaurant

Publié par Maquet il y a 12 jours Salut à toi blogueu(se)r passionné(e) et passionnant(e) quia décidé, un jour, de faire de ton petit bout de web un Royaume dont tu es seul(e) Maître(sse)!Tu partages tes coups de coeur, de gueule aussi, tu taquines (parfois trop) mais, tes lecteurs aiment ça et sont de plus en plus nombreux à te suivre, te voilà mis(e) en avant!Surfant sur ta nouvelle popularité, tu te permets de donner ton avis sur tout et n’importe quoi (ce qui fait souvent bouger les choses) et parfois…n’importe comment!Les semaines, mois, années passent et voilà qu’en ouvrant ta boîte aux lettres, tu découvres que tes critiques ont un autre pouvoir que celui de fidéliser ton lectorat, elles peuvent t’amener devant un tribunal. C’est vrai, dans la description, j’ai exagéré le portrait du blogueur impulsif – compulsif (j’en fais partie )mais, les faits sont là et vous les connaissez toutes et tous, il y a [...] » lire la suite

L’enchanteur de Guéthary

Publié par Pascual il y a 14 jours « Guéthary, c’est un petit patelin en plein Pays Basque et que j’ai choisi parce qu’il est au bord de la mer : on en voit même un petit bout de mon balcon. » écrit le poète Paul-Jean Toulet lorsque qu’il vint s’installer à Guéthary en 1916. A quelques pas de sa maison, presque en face, entre la poste, la mairie et le fronton, Claude Calvet, jeune professionnel d’une expérience aussi sérieuse que discrète, a ouvert Getaria avec la simple idée de faire votre bonheur.Entamée en juillet, la belle histoire d’amour entre Claude et Guéthary est en train de réussir grâce à sa cuisine goûteuse et parfumée qui n’a rien de la cuisine « tape à l’oeil » que certains restaurateurs ignorant tout de la cuisine déclinent en noms ronflants sur des cartes trop longues. Pleine de soleil et de fraîcheur lorsqu’elle se tourne vers les poissons, savoureuse avec des accents de l’autre [...] » lire la suite

Cours de cuisine en entreprise : un événement réussi !

Publié par Blog de Chef à la maison il y a 26 jours Le 27 Juin dernier, Chef à la Maison organisait pour une grande banque américaine un cours de cuisine au sein de leur siège du 8ème arrondissement de Paris. Pour encadrer les 40 collaborateurs réunis à cette occasion, un responsable de l’événement et trois chefs de cuisine avaient répondu présent. Création d’un atelier culinaire dans votre [...] » lire la suite

C’est épicé ! A la découverte des poivres

Publié par Pascual il y a 41 jours Qu’ils soient d’Inde, de Chine, du Népal, de Tasmanie ou bien encore de Madagascar, chaque poivre est une invitation au voyage. Nous partons cette fois-ci au aux portes de l’Himalaya pour découvrir une baie quiséduit nos chefs pour ses particularités. Le poivre Timut du Népal ressemble beaucoup à son cousin du Sichuan à la différence près que les baies sont plus petites et surtout plus foncées avec une dominante brune. Sa parenté avec les agrumes apparaît très vite évidente avec un parfum précis et tendu de pamplemousse accompagné d’une fraîcheur évidente. En bouche, les arômes se multiplient et se répondent enchaînant des notes de bois, de poivre, de fruits exotiques puis une finale qui évoque le pamplemousse. Des sensations qui s’accompagnent d’une saveur irritante et paralysante qui résonne sur la langue. Comme le poivre du Sichuan, le Timut contient en effet des « alpha sanshoo », un amide qui déclenche cet [...] » lire la suite

Equipe de Foot, équipe de food..

Publié par Maquet il y a 42 jours en cette période de coupe du monde où les regards sont tournés vers nos stars du ballon rond, il est nécessaire de rappeler qu’il y a une autre discipline dans laquelle nous sommes bien engagés depuis des dizaines d’années sans être pour autant sous les feux des projecteurs… La Gastronomie! De nombreux cuisiniers français sont médiatisés (parfois un peu trop, même si je suis un accro des étoilés de l’ hexagone) et ont même développés une communication de « Rock Stars » mais dans le plat pays qui est le mien, les étoilés brillent surtout par leur discrétion. Loin de moi l’idée de les critiquer, la modestie est une attitude que j’apprécie, il est juste dommage que la qualité de leur travail ne soit pas plus valorisée. Un exemple concret? Top Chef spécial Belgique! J’étais, veuillez m’excuser pour l’expression que je vais utiliser, « sur le cul » en lisant les réactions de mes [...] » lire la suite

Trop Top! A un moment ou l’autre, vous ferez partie d’un classement!

Publié par Maquet il y a 46 jours S’il y a bien un comportement typique chez l’homme depuis la nuit des temps, c’est le besoin de classer, de créer des catégories pour tout et n’importe quoi.Le Secteur de la gastronomie n’échappe pas à ce phénomène… « Les 50 plus beaux », « les 10 meilleurs », « le Top 20 des… », font partie de notre quotidien depuis quelques années déjà, que ce soit sur le net, dans la presse ou à la télévision.Cette tendance à vouloir cataloguer choses et personnes semble être en constante augmentation, pourquoi? Astuce de rédaction à la base, permettant de créer un contenu accrocheur en peu de temps, les classement ont leur public, la curiosité naturelle faisant partie intégrante de notre comportement sauf que « Trop de Top tue le Top »! Dans l’univers gourmand, tout a commencé avec les Guides: les restaurants étant classés suivant des critères bien définis (et parfois critiqués..) et analysés avec sérieux par des inspecteurs spécialement [...] » lire la suite

J’adore, je déteste, 2ème partie: Le guide tourne la page

Publié par Maquet il y a 46 jours Dans la première partie, je vous parlais de « Sardine Sandrine » et de ses chroniques que j’adore, voici donc le second volet.. je déteste! Comme je vous l’expliquais dans l’article précédent, je lis énormément de magazines culinaires et jusqu’ à présent j’apprécie le mode d’écriture et l’univers de chacun mais parfois, il suffit d’un numéro pour me laisser « sur ma faim ». Une petite phrase en couverture qui vous annonce le dernier numéro, jusque là rien de bien spécial, sauf qu’il s’agit bien là du dernier que je tiendrai dans mes mains car il n’y en aura plus d’autres par la suite. un édito titré « Au revoir », bourré de souvenirs, de bons moments passés durant la longue vie du Guide des connaisseurs et, quand Danielle Dechamps-Kother, aux commandes depuis trente et un ans, écrit qu’elle a « le coeur un peu (beaucoup) gros », je peux vous l’assurer, en la lisant, je l’avais également.. [...] » lire la suite

J’adore, je déteste, 1ère partie: Sardine Sandrine

Publié par Maquet il y a 46 jours Première partie de mon  » j’adore, je déteste » Je lis énormément de magazines culinaires, français et belges et j’apprécie chaque façon de traiter un sujet mais, deux de mes dernières lectures favorites ont provoqué des sentiments assez extrêmes dont j’avais envie de vous parler. Le nom du magazine donne le ton, « Ambiance »,on la doit à des articles variés, bien écrits mais surtout à un personnage imaginé par Sandrine Mossiat, sa rédactrice. Quand Sandrine devient Sardine, les petits comme les gros poissons ont intérêt à s’accrocher, avec une certaine ironie, ses coups de gueule sont assez réguliers (et je n’ai pas dis qu’elle râlait tout le temps, parfois elle félicite aussi) et croyez-moi, je n’aimerais pas en être la cible! La « Mossiat », arme de destruction massive du pseudo bon goût et du culino-ridicule, vise toujours juste: un jet d’encre acide pour remettre les brebis égarées sur le droit chemin de [...] » lire la suite

Qui cherche, trouve!

Publié par Maquet il y a 46 jours Vous êtes un producteur, un transformateur, un artisan dans le secteur de l’alimentation ou un acteur de la grande distribution à la recherche d’un gentil rédacteur pour développer le contenu de votre site internet grâce à des articles, billets, bons plans, news, recettes? Je suis à la recherche de clients sympathiques pour développer ma nouvelle activité,nous sommes donc faits pour nous entendre! Aucun « package » n’est prévu d’avance, chaque personne est unique, votre marque et vos produits le sont aussi. Nous établirons donc ensemble la solution la mieux adaptée pour mettre votre activité en « avant » suivant les valeurs que vous voulez véhiculer. Amis de la presse écrite, je m’intéresse à vous également (et espère vraiment que ce sera réciproque..) Je suis à votre disposition pour la rédaction d’articles sur les thèmes de la gastronomie, des habitudes alimentaires, des tendances « food », pour des billets d’humeur ou humoristiques. Voici quelques exemples: L’espion Petitrenaudisons [...] » lire la suite

Le début de l’aventure

Publié par Maquet il y a 46 jours Bonjour à toutes et tous, Réaliser des recettes originales est une de mes passions depuis des années: le respect du bon produit, la découverte de nouvelles saveurs, textures et possibilités font partie de mon quotidien. Certaines recettes ont été publiées dans des magazines dédiés au monde de la gastronomie ou plus généralistes, d’autres sur les sites web de producteurs comme, par exemple, celles à base de chicon (endive pour mes amis français) pour « Perle du Nord &Co » (à lire ici ) ou d’un pur produit de terroir comme le Jambon d’ Ardenne (à lire ici ).  Mon expérience de blogueur « food » et mes activités sur les médias sociaux (Twitter & LinkedIn) ont largement aidé à faire d’une passion, mon métier. Découvrir et faire découvrir, voilà la base de mon activité! » lire la suite

Toujours là!

Publié par Maquet il y a 47 jours « Mais qu’est ce qu’il fait? Le blog ne bouge plus, il a arrêté ou quoi? » Et bien non, je suis toujours là et avec plein de nouvelles idées! J’avais besoin d’une coupure, de remettre des choses en place aussi bien au niveau privé que professionnel, d’ailleurs, celles et ceux qui me suivent sur Twitter le savent, ma passion pour la cuisine et celle pour l’écriture se sont unies depuis peu pour devenir un métier. je vous invite à lire ceci pour en savoir plus sur ce changement: http://oliviermaquet.blogspot.be/2014/05/le-debut-de-laventure.html Je n’ai pas oublié mon petit blog pour autant!Il est quand-même à la base d’échanges, de contacts avec vous, mes « food friends » et, même en mode veille, les visites sont restées nombreuses, je vous en remercie. Il y a les habitué(e)s et les « nouvelles têtes » qui passent voir ce qu’il se passe…Soyez les bien venu(e)s dans ma WebCuisine! Cette mise en [...] » lire la suite

L’art du cochon

Publié par Pascual il y a 62 jours Un vieux dictionnaire provençal rapproche le vocable charnégou du mot charnaigre lequel est un chien de chasse issu du croisement entre un lévrier et un chien courant. Plus tôt, le poète toulousain Pierre Goudelin, dit Pèire Godoli en occitan, et qui trône sur la fontaine de la place Wilson dans la ville rose, définit le mot charnégou par métis. Aujourd’hui le « pays » que l’on nomme charnégou se trouve au croisement de trois « régions » : la Gascogne au nord, le Béarn à l’est et le Pays Basque à l’ouest. Un ménage à trois heureux où chacun participe à la richesse et au développement de cet espace aux frontières mobiles selon que l’on appartient à l’une ou l’autre des régions limitrophes. Mais il apparaît qu’un triangle entre Bardos, Bidache et Guiche trace vraisemblablement les limites du pays charnégou. Respect des traditions C’est justement dans le village de Guiche, au pied de son château, que [...] » lire la suite


0.149