Tous les articles Restaurants

Ten Belles Café

Publié par Raids Pâtisseries il y a 776 jours J’ai démarré cette journée si spéciale (30 ans, le début de la fin) en la meilleure des compagnies – ma plus chouette copine, et : Un café filtre doux et velouté, dépourvu d’amertume (origine Burundi), aux délicieuses notes de céréales Un crumble pomme poire sans chichi, frais, roulant sous la dent, et avec quelques morceaux bienvenus de noisette Une tarte poire-chocolat à vous faire lécher l’assiette. Pâte sablée pas assez cuite (il ne manque pas grand chose). Appareil chocolaté excellentissime, dosé comme il le faut en sucre, fort en chocolat, avec de fines lamelles fondantes de poire. Taille trèèèès insuffisante. Un petit clin d’oeil à Raphaële grande amatrice de scones : ceux-ci sont extra, frais, bien croquants à l’extérieur et onctueux à l’intérieur, avec un goût léger de beurre frais. Pour l’instant les meilleurs que j’aie pu goûter à Paris Ten Belles Café filtre : 3€  Tarte poire-chocolat : 4,50€ [...] » lire la suite

Au festival Omnivore ce matin (encore !)

Publié par Raids Pâtisseries il y a 777 jours Suite des festivités proposées ce matin au Palais de la Mutualité : - Une démo de Jean-François Foucher (Cherbourg) Un chou citron vert – champignon de Paris – vanille de madagascar. L’occasion pour l’ancien chef pâtissier du Park Hyatt Vendôme de parler de ses inspirations (les voyages), de sa manière de travailler (la carte des pâtisseries change toutes les semaines !), de ses produits (les fruits, bio, viennent en partie de son verger de 7000 m² près de Cherbourg). Autant vous dire que le propos nous mettait déjà en appétit. Oui oui, ceci est bien une démo de pâtisserie La meringue (une belle italienne ayant séché 24 heures à 40°C) est un des best-sellers de Jean-François Foucher. Roulée en forme de tube, elle est ici garnie d’une magnifique marmelade citron-bergamote qui nous a surpris et ravis par ses parfums acidulés. - Une démo de David Toutain, qui a réalisé 4 [...] » lire la suite

Au festival Omnivore …

Publié par Raids Pâtisseries il y a 778 jours Ce matin, j’ai pu assister à deux ateliers fort intéressants au Festival Omnivore : - Une présentation édifiante donnée par Roland Feuillas. Ce boulanger passionné cultive lui-même ses propres blés – des variétés anciennes – assure lui-même le rôle de meunier (mouture sur meule de pierre), et s’attache à exprimer avant tout le goût du blé dans son pain (pétrissage court, fermentation sur levures indigènes, pointage long …). Un fondant et des parfums hors norme… Nous nous sommes tous léché les babines. Standardisation des farines, cultures de variétés de blés génétiquement très différentes des variétés anciennes, utilisation abusive d’engrais et de pesticides, … Roland Feuillas a pointé du doigt un certain nombre de dérives. - Une démo de Philippe Moreno, chef pâtissier du restaurant Le Petit Nice, qui a réalisé une rigolote et rafraîchissante « Souplesse au Yuzu et infusion de l’Anse des enfers » (c’est qu’elle dure cette mode du yuzu) [...] » lire la suite

Sea Food & Sun! La semaine prochaine, on part à Biarritz pour la semaine des restaurants!

Publié par rod il y a 780 jours La douceur va progressivement s’installer, les 20°C au soleil sont promis à partir de mercredi et les tables de Biarritz nous attendent, ce n’est pas un peu con de rester cloîtré dans un appart avec vue sur les voisins d’en face? Belle initiative de la belle Basque que cette semaine des restaurants, d’autres devraient en prendre de la graine. Un menu à 19€ le midi, un autre à 29€ le soir pour venir découvrir ce que les restaurateurs biarrots ont dans le slip. De belles promesses de plaisirs gustatifs dans cette ville où le Michelin a récompensé 3 établissements d’une étoile cette année (l’Atelier, l’Impertinent et le Château de Brindos), et le Clos Basque d’un Bib. Evidemment, comme toujours dans ce type de manifestation, tous les étoilés ont courbé le dos, tous sauf un, donc bravo à l’Impertinent et à son chef Fabian Feldman de vouloir donner du bonheur au [...] » lire la suite

750g de Gourmandises – Pâques à l’Hôtel de Crillon

Publié par Raids Pâtisseries il y a 781 jours Quelques mots sur le numéro spécial Pâques de 750g de Gourmandises, tourné à l’Hôtel de Crillon, dans lequel Jérôme Chaucesse nous livre une recette de ses célèbres happy faces. Je dois vous dire que Christophe Devé, Chef Damien, Cédric (le réalisateur) et moi-même avons été bluffés par ce dessert régressif, hyper simple à réaliser, et étonnamment léger. La video : Quant aux tablettes qui ont été dégustées, les voici : - Un délicieux chocolat noir (origine Sao Tomé) acheté à la Chocolaterie d’Alain Ducasse. Léger et très aromatique, une vraie ballade gustative (anis, fleur, banane) - Une tablette à la fleur de cerisier de chez Jean-Charles Rochoux. Fin et parfumé. - La barre infernale de François Pralus, avec un délicieux intérieur fondant et très fin à base de pistaches d’Iran - La tablette qui a quasi-disparu en moins d’une minute : une sorte de crunch haut de gamme que propose Jacques [...] » lire la suite

La (vraie) tourte de blette niçoise

Publié par Raids Pâtisseries il y a 782 jours Vue et goûtée à la boulangerie Veziano, à Antibes : une VRAIE tourte de blette sucrée, sans crème pâtissière – un commentaire sur le blog déplorait naguère la présence de crème pâtissière dans cette délicieuse spécialité niçoise. Avec pommes, pignons de pin, raisins sec et tout et tout Et pour la version salée, il y a aussi la pâtisserie de l’excellent Christian Cottard, à une encablure de là. » lire la suite

Ce soir, c’est coquillettes au jambon spéciales "by papa" les enfants! Ouiiiiiiiii.

Publié par rod il y a 783 jours Pourquoi s’emmerder à manger du cheval à la place du boeuf tout en donnant de l’argent à Findus? Si je veux manger du dada je vais chez le boucher spécialisé, mais en aucun cas on ne me trompera! Une petite coquillette au jambon, pas besoin de connaissances ultimes en cuisine, de bons produits, ça roule tout seul et ce n’est pas tellement plus long que le temps de décongélation d’un plat de merde.Pour ce faire, j’ai cuit les coquillettes à la façon d’un risotto, d’abord bien revenues dans une belle noix de beurre demi sel de qualité, puis mouillées au fur et à mesure au bouillon de volaille jusqu’à cuisson al dente. Vérification et rectification de l’assaisonnement. Préalablement j’avais taillé en petits dés une belle tranche de jambon à l’os, du vieux comté et quelques lamelles de truffe. Tous les petits dés doivent être déposés sur les pâtes brûlantes. Ainsi, [...] » lire la suite

Salade vite faite de ris de veau, artichaut et truffe.

Publié par rod il y a 785 jours Petite détox du dimanche oblige, le verre de rouge n’est pas de trop, il y a des antioxydants dedans… J’ai failli mettre « salade de restes » mais des ris de veau et de la truffe en restes ça faisait un peu trop prétentieux. Cela dit c’était une vérité ce jour-là car la veille j’avais fait une petite recette avec les même produits, et donc tout ou presque était fait, surtout le plus chiant, les artichauts et les ris de veau blanchis (voir la recette pour ces étapes). Donc, en plus du ris de veau, des artichauts et de la truffe (on peut évidemment s’en passer, cela reste très bon) il vous faudra juste de la mâche (à nettoyer vite fait à l’eau).Pour la cuisson des ris de veau, j’ai tranché la grosse pomme blanchie et nettoyée qu’il me restait en petits morceaux que j’ai bien coloré au beurre moussant, salé, poivré. [...] » lire la suite

A Saint Nazaire : la pâtisserie de Joël Boulay

Publié par Raids Pâtisseries il y a 785 jours J’ai profité d’un court déplacement à Saint Nazaire pour visiter une pâtisserie dont on m’avait dit le plus grand bien : la boutique de Joël Boulay, ancien chef pâtissier de Fauchon et ancien de chez Lenôtre. Le chef rentrait de vacances, donc la boutique était encore peu achalandée. Mais j’ai pu goûter un savoureux financier à la framboise (2,45€), au VRAI goût d’amande, et un autre à la pistache, sublime, que je recommande vivement  (1,95€).  De sympathiques petits sablés, si frais qu’ils se désagrègent instantanément sous le palais En vitrine, pas mal de gâteaux originaux, au look un peu old school, mais moi j’aime bien, ça change des gâteaux millimétrés, fluos et blindés de glaçage que l’on voit souvent dans la capitale. Accueil souriant, adorable. Pâtisserie Joël Boulay 57 avenue de la République 44 600 Saint Nazaire 02 40 22 48 92 Fermé les lundis et les dimanches » lire la suite

Le charme de la désuétude. L’Auberge des Gourmets, Le Villars (71).

Publié par rod il y a 788 jours Le temps passe sans effets. Ici on a arrêté de compter les tendances et continué à labourer dans le même sens. Cela fait des années que certains rabâchent qu’il faut enlever les 3 étoiles de Bocuse et d’autres piliers de la gastronomie française; « Noma, Rocca, Mugaritz! il n’y a que ça de vrai… » Peut-être, mais je vous laisse essayer de faire bouffer du Lichen à Daniel Rougie. Étoilé pendant 17 ans aux Remparts, Tournus, il cuisine aujourd’hui bien tranquille chez lui au Villars. Bib depuis 2008, ce costaud, un temps finaliste au concours de MOF, tiens là son auberge hors du temps et des mouvements. Le lendemain je parlais « Omnivore tour », et 20 ans c’étaient déjà presqu’écoulés… Quand certains parlent d’une stagnation de la cuisine Française, ici on est chez les endormis, ou chez les croyants, à choisir. Du beurre, de la crème, des sauces, des miroirs, je ne dis [...] » lire la suite

Ca roule pour Makisu

Publié par La Dinette des Grandes il y a 789 jours Partis pour un apéro dans le quartier du Châtelain, la faim vous assaille ? Filez chez Makisu pour déguster des makis et california rolls tout frais. Dans la rue du bailli, c’est l’adresse qui monte! Une adresse parfaite pour un souper rapide sur place ou à emporter.  ”Let’s roll” annonce le slogan sur le mur. [...] » lire la suite

La Bourgogne en hélico ou dans ton verre avec Jean-Luc & Paul Aegerter

Publié par Isabelle Spiri il y a 790 jours Le prétexte : des coups de coeur à ne pas louper.Le contexte : Vente-Privée t’invite à décoller. Vendredi 8 mars sur Vente Privée, il y a un truc à ne pas louper, c’est les vins d’Aegerter à l’honneur. Tu as du mal à prononcer le nom, ça te fait quasi penser à une langue étrangère, pas de panique, je t’explique, c’est un producteur et négociant bourguignon historique. Jean-Luc à droite, et Paul à gauche, le père et le fils Aegerter sont du genre bosseurs. Jean-Luc, c’est le vigneron, le vinificateur, le négociant, l’homme de terrain, celui qui connait les terroirs de Bourgogne comme sa poche et met un point d’honneur à produire des vins de toute grandeur. Paul, le fils, grand gaillard aux épaules solides et aux yeux bleus à te faire fondre comme du plastique dans un micro-ondes, est le moteur. Il vrombit comme une Ferrari, et du pot [...] » lire la suite

Un vendredi midi Chez Fifi. Toulouse.

Publié par rod il y a 790 jours Si on me lance un « On va déjeuner chez Fifi ce midi? », personnellement je rétorque « y’aura Dédé?, en tout cas belle idée d’aller se jeter un godet, le croque est bon? », « j’vois bien bleue d’azur dans la trois, corne de gazelle en tête et Croupe callipyge en surprendre plus d’un, il fait bien PMU? ». Philippe Braun en grand sergent de Joêl Robuchon rie presque jaune, lancier de l’armée Robuchonesque dans l’installation des divers Ateliers « around the world », 2 étoiles Michelin Chez Laurent à Paris pendant des années, on le retrouve Chez lui à Toulouse aujourd’hui. On sent l’amusement et la volonté de changer de cap radicalement, limite burlesque le Chez Fifi étoilé Michelin et ce n’est plus son ambition. Il confiait d’ailleurs à l’Hôtellerie Restauration que son rêve le plus cher serait de reprendre un vrai routier c’est dire! On est donc chez lui rue Croix-Baragnon, un menu unique à [...] » lire la suite

Où déguster les meilleurs Monts Blancs de Paris ?

Publié par Raids Pâtisseries il y a 791 jours Voici donc la synthèse du raid pâtisseries sur les Monts Blancs (merci aux gourmands : Raphaële, qui nous a accueillis une fois de plus, Carol, Christian, William, Véronique, Marina, Valérie, Rebecca, Florian et Marjorie) Le mont blanc de William Lamagnère à la Closerie des Lilas (non noté !) Allons droit au but, c’est la première fois dans l’histoire des raids que la relativité des goûts s’est fait autant ressentir, un même Mont Blanc pouvant déclencher un sourire ou une grimace selon le dégustateur. Pour établir la synthèse, j’ai donc lu et relu les notes de dégustation et ai tenté une synthèse avec mon classement (privilégiant les Monts Blancs avec un goût dominant de marron, relativement dé-sucrés et frais) Les résultats : 1. Des Gâteaux et du Pain 6€ ***** 2. Ladurée 6,20€ ***** 3. Yamazaki 4,80€ **** 4. Jean-Paul Hévin 6,50€ **** 5. Angelina 6,70€ **** 6. La Pâtisserie des Rêves 5,70€ *** 7. Carl Marletti 5,50€ *** 8. Arnaud [...] » lire la suite


0.168